Mont-Blanc - Les plus belles courses : rocher, neige, glace et mixte


Mont-Blanc - Les plus belles courses : rocher, neige, glace et mixte

Référence: 880

Produit indisponible sur ce site web.

Avertir lorsque l'article est disponible
39,50
Prix TTC, livraison non comprise
Poids du colis: 2 kg
Modes de livraison possibles: Service postal vers la France, Service postal Amérique du nord, Service postal Union Européenne, Service postal vers la Suisse

Philippe Batoux - Editions Glénat

Livre relié, 29,5 x 2,4 x 26,8 cm, 216 pages - Texte en français

 

 

«Si tu montes à l'aiguille du Midi en téléphérique, la vue est magnifique; si tu y montes à pied, elle est encore plus belle !» 
Gaston Rébuffat

Le massif du Mont-Blanc abrite quelques-unes des plus belles montagnes de la planète. 
La vision du massif depuis Chamonix reflète bien ses caractéristiques : un mélange de formes blanches, douces, arrondies et enneigées contrastant avec des aiguilles de granit rouge acérées. 
Un seul regard depuis Chamonix permet à l'alpiniste de trouver une montagne à son goût : l'amateur de dômes de neige regardera le mont Blanc et ses satellites ; le rochassier sera envoûté par le gigantesque mur de granit formé par les aiguilles de Chamonix ; l'alpiniste friand de mixte portera son regard sur la face nord de l'aiguille du Midi, paroi haute de 1000 mètres mêlant séracs, éperons rocheux et pentes de glace raides ; par bonnes conditions, le glaciairiste sera fasciné par les lignes de glace de la face nord des Pèlerins.
Depuis la plaine des Praz, le regard est bloqué par une aiguille parfaite de granit : un triangle strié de dièdres et de fissures convergeant vers le sommet du Petit Dru. Depuis l'éboulement de 2003, le Petit Dru est coupé en deux : une partie droite en rocher gris clair tout neuf et une partie gauche en rocher rouge encore intact. C'est cette face ainsi que le film où Christophe Profit remonte la Directe Américaine à la vitesse d'un marcheur qui m'ont fait rêver et ont initié ma passion pour l'alpinisme. Avec les étés caniculaires des années 2000, de nombreuses voies ayant marqué l'histoire de l'alpinisme ont disparu, comme le fameux pilier Bonatti. La partie droite de la face est encore saine tant que les températures restent fraîches, mais ne tardez à parcourir ces itinéraires avant que d'autres canicules n'étendent les éboulements à la partie gauche. Depuis Courmayeur, le spectacle est encore plus ensorcelant : la face sud du mont Blanc prend une dimension himalayenne ; pas de doute il faudra être un alpiniste complet pour rejoindre le Toit de l'Europe par ce versant.
Directement au-dessus de Courmayeur, le versant Brenva est celui qui ressemble le plus à l'Himalaya car, barricadés par d'énormes séracs, bien peu d'itinéraires y semblent raisonnables. 
Les versants Frêney et Brouillard se montrent gigantesques et leurs raides piliers paraissent bien lointains. L'arête de Peuterey sépare les versants Brenva et Frêney : c'est une immense arête acérée menant droit au mont Blanc. Après la sombre et rocheuse aiguille Noire, l'immaculée et neigeuse aiguille Blanche, une arête neigeuse parfaite, conduit au Toit de l'Europe occidentale.
Cachée à l'intérieur du massif, la face nord des Grandes Jorasses trône. C'est la paroi la plus célèbre : un des trois grands derniers problèmes des Alpes. Une paroi d'un kilomètre et demi de large et d'un kilomètre de hauteur, à 4208 mètres d'altitude. D'en face, elle nous apparaît comme un grand mur lisse, mais en réalité trois éperons, Walker, Croz et Margarita, forment des reliefs très complexes, avec des faces de part et d'autres, des éperons, des antécimes... Une masse mêlée de granit noir et de glace, imposante, impressionnante, opposant le silence glacé de l'hiver au bruit sourd et à l'odeur de poudre des chutes de pierres incessantes de l'été.
Face nord des Grandes Jorasses : c'est sans doute là qu'ont été écrites les plus épiques pages de l'histoire de l'alpinisme. Meier, Peters, Cassin, Desmaison, Bonatti, Vaucher, Sveticic, Colton, Mac Intyre, Lafaille, Gabarrou et bien d'autres, y ont trouvé leur voie. Sa conquête a coûté de nombreuses vies, elle a été le théâtre de trop nombreux drames, mais son attraction reste intacte. De nos jours, c'est dans cette face que se joue l'alpinisme.
 

Biographie de l'auteur

Philippe Batoux alpiniste hors-pair et globe-trotter à la recherche des plus belles lignes, est guide de haute montagne et professeur à l'École nationale de ski et d'alpinisme de Chamonix. Il a réalisé les itinéraires qu'il présente, parfois en collaboration avec les meilleurs photographes de montagne actuels.
Parcourir également ces catégories : www montagne-librairie.com, Collections - Editions, TOPOS, LIVRES D'IMAGES, MONTAGNE, ESCALADE, ALPINISME, ESCALADE, Glénat Editions